Caractérisation d’une nouvelle isoforme de PXR

Caractérisation d’une nouvelle isoforme de PXR avec des propriétés potentielles dominantes négatives.

CONTEXTE ET OBJECTIFS:

Le récepteur nucléaire Pregnane X (PXR, NR1I2) joue un rôle central dans le métabolisme xénobiotique. Ici, nous avons cherché à caractériser une nouvelle isoforme PXR (ci-après appelée petite PXR ou sPXR) provenant de sites de départ de transcription alternatifs en aval d’une île CpG située près de l’exon 3 du gène PXR humain.
METHODES :
RT-PCR quantitative, western blot, PCR spécifique à la méthylation, dosages de luciférase, électro-mobilité, et surexpression stable de sPXR ont été utilisés pour examiner l’expression et la fonction de sPXR dans les lignées cellulaires hépatocellulaires, foie humain sain (n = 99), hépatocellulaire adénomes (HCA, n = 91) et échantillons de carcinome hépatocellulaire (HCC, n = 213).

RÉSULTATS:

L’expression de l’ARNm du sPXR du foie varie de façon importante entre les individus et code pour une protéine nucléaire de 37 kDa constituée du domaine de liaison au ligand du PXR qui se comporte comme une propriété de transactivation de PXR dominante négative. La méthylation in vitro du promoteur amont de sPXR a aboli son activité, tandis que l’agent de déméthylation 5-aza-2-désoxycytidine a augmenté l’expression de l’ARNm de sPXR dans plusieurs lignées cellulaires. Enfin, nous avons observé que l’expression de l’ARNm de sPXR présentait des différences significatives liées à la biologie du HCA ou du HCC.

CONCLUSIONS:

Cette nouvelle isoforme de PXR, affichant une activité dominante négative et régulée par la méthylation de l’ADN, est associée aux résultats des patients atteints de CHC traités par résection, suggérant qu’elle représente un modulateur clé de la PXR.

Breuker C, Planque C, Rajabi F, Nault JC, Couchy G, Zucman-Rossi J, Evrard A, Kantar J, Chevet E, Bioulac-Sage P, Ramos J, Assenat E, Joubert D, Pannequin J, Hollande F, Pascussi JM.